Campagnes multi-écrans

Etude Videology

Videology, acteur technologique de la convergence des campagnes publicitaires TV & vidéo a publié les conclusions de son étude en France pour le deuxième trimestre 2016. Cette étude révèle notamment que le nombre de campagnes multi-écrans a augmenté de 166% entre le premier et le second trimestre 2016, avec désormais 40% des campagnes qui sont programmées sur au moins deux écrans (contre 15% en Q1 2016).

 

La vidéo digitale et mobile devient un véritable prolongement efficient des campagnes TV des annonceurs.

On observe par ailleurs que malgré un repli des campagnes diffusées exclusivement sur PC (36% des campagnes en Q2, contre 75% au premier trimestre), ce type de media reste le support de prédilection des annonceurs. La part des campagnes uniquement sur Mobile a quant à elle plus que doublé passant de 10% au premier trimestre à 24% au cours du trimestre écoulé.

« Les français utilisent désormais plusieurs terminaux de communication de manière simultanée, encourageant les annonceurs à déployer des stratégies multi-écrans pour optimiser leurs performances. Passer à une approche holistique est devenu incontournable pour pouvoir capter le consommateur sur l’intégralité de son parcours d’achat », explique Jana Eisenstein, directrice Europe de Videology.

Cette étude confirme également que le principal indicateur de performance des campagnes vidéo pour les annonceurs français reste le taux de complétion (vidéos vues à 100%). En effet, 77% des campagnes livrées en France au second trimestre visaient à maximiser le VTR – View Through Rate (résultat stable par rapport à Q1 2016). Le taux de visibilité reste le second objectif de campagne privilégié par les annonceurs, même s’il accuse un repli de plus de 40% par rapport au premier trimestre.

Autres conclusions de l’étude Videology Q2 2016 pour la France.:

  • Les annonceurs ont plutôt privilégié les formats courts, avec 70% de publicités vidéo diffusées en format 15 ou 20 secondes au second trimestre
  • Le mobile a enregistré les meilleures performances, avec un index de taux de clic de 160% (contre 67% au premier trimestre).
  • Le taux moyen de visibilité constaté est de 55% (61% en Q1). Avec un taux de visibilité de 82% (76% en Q1), les places de marché maintiennent leur position dominante.
  • La restauration reste le premier secteur d’activité en termes d’investissements (24%), viennent ensuite les secteurs des boissons et l’industrie automobile avec respectivement 21% et 19% des investissements sur la période.

Etude Videology Q2 2016 à télécharger via ce lien.

Infographies réalisées par Aline TAN.