Eclairage urbain et environnement !

503143439_150x84Glowee, un système vivant de  bioéclairage sans électricité ni pollution lumineuse a été mis au point récemment par une start-up de biotechnologies environnementales

Sans électricité ni pollution lumineuse, cet éclairage alternatif aiderait les devantures des magasins à regagner de la visibilité, puisque depuis juillet 2013 l’éclairage des vitrines à l’électricité la nuit est interdit. Mais son usage a aussi déjà éveillé l’intérêt de secteurs multiples : aéroports, constructions de routes, mobiliers urbains, réserves naturelles…

« Le principe consiste à emprisonner entre deux feuilles d’autocollants transparents un biosystème composé de bactéries et d’algues. Ces dernières fournissent du glucose aux bactéries bioluminescentes qui, la nuit, émettent de la lumière. » explique Sandra Rey, co fondatrice, dans une interview dans Up-magazine.

Glowee est né A l’occasion du Prix Artscience 2013,  concours qui réunit scientifiques et créatifs autour de sujets inconnus, afin d’utiliser cette naïveté pour innover. A partir du constat que l’éclairage urbain était la dépense n°1 des municipalités (23% de la facture d’énergie et 38% de la facture d’électricité en France) la jeune équipe a imaginé un système capable d’éclairer la ville sans consommer d’électricité. Ils se sont alors intéressés aux propriétés naturelles luminescentes que possèdent certains organismes vivants.: la bioluminescence.

Tout récemment, ils ont remporté « l’Elevator world tour » de Paris et espèrent pouvoir commercialiser leur projet d’ici 6 mois. A suivre…